L’hydre à trois têtes/ Code inconnu

Installation vidéo couleur, 6mm10.        2004 

Avec Camille Sabatier, Monique et Christian Sabatier

DIFFUSION

*Festival des très courts, Pantin, nuits des Lascars, projection avec fanfare non sonore, hommage à Maurice Lemaître, 2005

*Gaité Lyrique, soirée de clôture, Paris 2004  

*Lavoir moderne parisien, festival Dérives et jubilations en tout genre, 2005, Pierre Bongiovanni

*Videoformes, Clermont Ferrand, 2006

*Biennale de Nîmes, tabous or not, Nîmes. 2006

Une parole soufflée se déploie, chorégraphie de gestes colorés, invention d’un langage autre : le souffle, en tant que symbole, se rattache à la conception du monde, aux paroles gelées de Rabelais, incomprises mais vivaces.

 

Les mots s’évaporent et leur communication devient singulière, cherchant d’autres issues, des traces, des odeurs, des goûts, des sons…

Entre ce qu’ils désirent, ce qu’ils espèrent, ce qu’ils attendent, ce qu’ils projettent dans l’autre se forme un paradoxe. Tout échappe aux trois membres de la famille.

Trois plans séquences indépendants, dans lesquels chaque personne, enfermée dans son écran, observe l’autre.

Passion, conflit, cris, chant, une louange (?) des rapports familiaux.

Tracé par l’haleine et le souffle, chaque phrase, chaque mot a sa sonorité que l’on peut déceler par la couleur.

Les trois protagonistes évoluent et s’échangent de la couleur en l’aspirant, la recrachant, l’effaçant, la goûtant, la sentant…comme autant de jeux de dialogue. Leurs paroles sont leurs gestes, leurs regards, leurs couleurs, leurs manières de.

 

 

Cette proposition a été pensé comme environnement, projetée sur trois pans de murs  (un nous faisant face, les deux autres étant perpendiculaires) ; Chaque séquence est alors en boucle, laissant ainsi au spectateur une liberté d’interprétation et de temps.

Elle peut être présentée en tant que projection vidéo terminée, comme je vous la présente ici, facilitant sa visibilité mais non son sens.

 

 

Camille Sabatier ​©  / Tous droits réservés / Paris (fr)